Archives août 2018

Gramophone, les essentiels à comprendre sur le gramophone

Parmi les instruments d’enregistrements les plus utilisés, le gramophone continue d’impressionner les quatre coins de la planète jusqu’aujourd’hui. Même si son usage ne se date pas d’hier, le dispositif fait partie des équipements les plus opérationnels dans le monde de la musique. Pour bien comprendre nos idées, il est primordial de définir ce qu’on attend par le gramophone. https://www.gramophone.pro/

Qu’est-ce qu’un gramophone ?

Il s’agit d’un appareil qui vous aide à jouer automatiquement un morceau de musique. Il vous permet également d’enregistrer les sons. Bon nombre de personnes le confondent avec le phonographe. Toutefois, ce dernier précède l’autre. Le phonographe est apparu en 1877. À cette époque, il est présenté sous forme d’un cylindre. Par contre, le gramophone n’est inventé que dix ans plus tard par Émile Berliner. Ce dispositif utilise un disque comme un support d’enregistrement. À mesure que la technologie avance, l’électrophone puis le magnétophone les remplacent pour reproduire les sons par la numérisation.

Pour enregistrer et lire les morceaux de musique, le gramophone se compose de ces éléments de base tels que :

• Le plateau tournant
• L’accessoire d’amplification
• Le bras tubulaire

Différents types d’un gramophone

Le premier appareil constitue le gramophone à pavillon. Cet instrument ressemble beaucoup au phonographe, mais il joue déjà le rôle d’un gramophone pendant ce temps-là. C’est au début du XXe siècle que le gramophone portable est apparu pour la première fois. Encore intitulé gramophone des tranchées, ce dispositif est surtout conçu pour distraire les armées pendant la Première Guerre mondiale. Puis ensuite ce que l’on se sert jusqu’à présent, on les appelle le gramophone pique-nique. Comme son nom l’indique, il est surtout d’une grande utilité lors des sorties en famille ou entre amis. À mentionner que certaines personnes le confondent avec le gramophone de voyage. Le premier se présente sous forme d’un attaché-case.


Poruquoi utiliser une matraque électronique

Le fait que la matraque télescopique soit l’arme de base de la police partout dans le monde est loin d’être un hasard. L’efficacité et la force de frappe qu’elle procure à son utilisateur en fait une arme redoutable et même létale.

Une utilisation complètement naturelle

Le bâton dans sa forme primaire a été sans nul doute, la première arme qui a été utilisé par l’Homme. En témoigne le récit des peuples nomades qui ne se déplacent jamais sans leurs bâtons en main. Etant enfant, qui peut prétendre ne jamais avoir utilisé un bâton en guise d’épée pour imiter des scènes de combats médiévaux ? Si aujourd’hui, l’acier a remplacé le bois, l’utilisation d’un bâton reste tout à fait naturelle voire instinctive pour l’Homme.
Ainsi, la matraque offre à son utilisateur une multitude de combinaisons de coups qui peuvent être portées autant à distance que dans un combat en corps à corps. Pouvant atteindre jusqu’à 60 centimètres, elle est surtout faite pour permettre à son utilisateur d’éviter un contact direct avec son agresseur et augmenter les ouvertures sur l’adversaire. https://www.matraque-telescopique.net/

Une arme dotée d’une robustesse hors-pair

Conçue en acier, cette arme offre une force de frappe considérable à son utilisateur. De ce fait, un seul coup pourrait suffire à infliger des dégâts énormes à son assaillant. D’autant plus qu’il n’est pas vraiment nécessaire de viser un endroit en particulier car quel que soit la partie du corps touchée, l’impact sera tel qu’il causera une douleur immédiate. Toutefois, il est évident que la précision des coups de son utilisateur ne pourra que faire décupler l’efficacité de cette arme. Portée sur les articulations, elle peut engendrer des fractures qui permettront d’affaiblir ou d’immobiliser l’assaillant.
En somme, sa facilité de transport due à sa compacité ainsi que son une efficacité redoutable, font de la matraque télescopique l’arme blanche par excellence qui puisse être utilisée.


Comment choisir sa télévision

Astuces pour bien choisir sa télévision

Grâce à l’évolution de la technologie, on peut choisir sa télévision selon ses goûts, ses besoins et son budget. Face à la concurrence, les fabricants s’engagent à fournir une qualité optimale pour chaque élément dont l’ensemble constitue des critères de choix.

La taille de l’écran attire en premier lieu l’attention puisqu’il influe sur le confort visuel. Auparavant, les modèles sont limités entre la grande, la moyenne ou la petite taille Ce n’est plus le cas actuellement avec l’amélioration de la taille du cadre et la performance de la technologie. En effet, les écrans sont disponibles sous différents formats  Les standards se situent en général entre 46 et 55 pouces (1 pouce équivaut à 2,54cm).

La qualité : un critère de choix important

  • Qualité de l’image

Une image parfaite est une des exigences de consommateurs. Elle dépend de l’indice de fluidité (Hz) qui permet de déterminer le nombre d’image affichée par seconde. Ce taux est variable pour chaque modèle et plus il est élevé, plus l’appareil émet des images plus nettes.

  • Qualité du son

Une image convenable n’est pas suffisante, le son est également important. En général, les télévisions émettent une sonorité pertinente. Pour une intensité plus élevée, certains appareils sont équipés de mini haut-parleurs ou de barres de son.

  • Qualité technologique

Le progrès de la technologie permet de choisir une télévision impressionnante à l’instar du LED, l’OLED, l’ultra-HD, etc. Les acheteurs peuvent opter pour un téléviseur LED (diode électroluminescente) pour ces caractéristiques :

  • Ecran : taille de 16 pouces à 85 pouces, norme HD
  • Compatibilité avec 3D : possibilité de regarder un film en 3D
  • Smart TV : la télévision peut être connecté à internet pour profiter des diverses applications

Même si la télécommande n’est pas primordiale, elle peut être un atout non négligeable. Le choix est axé sur les modèles innovants comme la télécommande ajustée. Celle-ci permet d’utiliser convenablement les options d’un téléviseur. En outre, il existe une application pour utiliser un smartphone comme une télécommande.


Bien préparer l’arrivée d’un deuxième enfant

Les essentiels à retenir sur l’arrivée d’un deuxième enfant

Même si la naissance d’un bébé est synonyme de bonheur, l’événement crée parfois une certaine frustration chez l’aîné. Il devient si difficile pour lui de s’adapter à cette idée. Ses parents ne cessent de le chouchouter et le dorloter et si un bébé va débarquer dans sa petite famille, il risquera de perdre sa place et de devoir tout partager avec le second. Pour l’aider à accepter l’arrivé d’un deuxième enfant, voici quelques informations cruciales à prendre en compte :

Conseils pour aider l’enfant aîné sur l’arrivée d’un deuxième enfant

Selon les spécialistes, la jalousie est un sentiment tout à fait naturel lors de l’arrivée d’un autre bébé dans le cercle familial. Son petit monde est rempli d’amour et d’affection de ses parents et d’un seul coup, tout va s’effondrer. Il devra partager son papa et sa maman.
La communication est l’élément de base pour qu’il reprenne confiance en lui. Vous devez lui expliquer qu’il continue d’occuper une place importante dans votre cœur.
Il est surtout primordial de garder la routine dans la maison. Le but tient à le rassurer que les choses restent les mêmes en dépit de l’arrivée d’un bébé.
Certains enfants deviennent plus agressifs avant la naissance du bébé. Si c’est le cas, il faut rester à la fois patient et compréhensif à ces sautes d’humeur. Les parents doivent être attentifs aux craintes de l’aîné. Répondez à ses questions si cela peut le rassurer davantage.

Voici quelques astuces pratiques pour l’aider à surmonter la situation :

  • Impliquer l’enfant aîné dans l’organisation de l’arrivée du bébé : décoration de la chambre, choix des accessoires du bébé
  • Inviter le petit à converser avec le fœtus dans le ventre
  • Parler le nouveau venu à l’enfant avec des mots encourageants pour qu’il l’accueille comme il se doit. Qu’ils pourront jouer ensemble par exemple.

Utiliser la balance correctement

Les erreurs à éviter lors de vos pesées

Dans le cadre d’un régime de prise de masse ou de perte de poids, vérifier le poids peut devenir une obsession. Ainsi, certaines personnes vont même jusqu’ à monter sur la balance plusieurs fois dans la journée pour surveiller l’évolution et l’efficacité de leur régime. Mais êtes-vous déjà demandé si le résultat affiché est toujours fiable ? Pour vous aider, la rédaction a préparé pour vous les meilleures conditions pour se peser ainsi que les erreurs à éviter.

Se peser après les repas

Il est récurrent surtout chez les personnes qui suivent un régime minceur de vouloir se peser après leurs repas pour garder la conscience tranquille et s’assurer que les calories récemment consommées n’ont pas eu d’incidence sur leurs poids. Or, c’est une erreur fondamentale car la balance indiquera certainement un chiffre erroné : elle prendra en compte ce que vous venez de manger. Pour éviter d’être démotivé à tort, choisissez le meilleur moment pour vous peser : la matinée à jeun, le chiffre affiché sera fiable. https://pese-personne-impedancemetre.info

Se peser à des heures différentes

Pour surveiller efficacement votre poids, il est vivement recommandé d’effectuer les pesées à des heures fixes, de préférence le matin à jeun comme il a été évoqué précédemment. La raison est assez simple : plusieurs facteurs peuvent faire varier votre poids au cours de la journée. Pour obtenir des résultats réellement fiable, il est préférable de se peser à chaque fois dans les mêmes conditions.

Se peser avec des balances différentes

Il peut exister un écart entre deux balances qui sont même parfois considérables. Par conséquent, pour éviter d’obtenir un résultat faussé, pesez-vous toujours sur la même balance.

En suivant ces différents conseils, vous vous assurerez de suivre efficacement l’évolution de votre poids. Sachez également qu’il est inutile de se peser quotidiennement car les variations de poids peuvent être négligeables. Une pesée hebdomadaire est largement suffisante et vous permettra de prendre de mesurer l’efficacité de votre régime et y apporter des mesures correctives le cas échéant.


Choisir un vélo d’appartement pour ses bienfaits

Les avantages de choisir un vélo  d’appartement

Il est judicieux de choisir un vélo d’appartement, un des appareils efficaces pour pratiquer des exercices physiques, garder la forme ou perdre du poids. On peut le trouver dans les salles de gym mais on peut également l’utiliser chez soi comme son nom l’indique. Malgré un grand nombre d’appareils de fitness, il reste un produit phare pour ses bienfaits.

Les bonnes raisons de choisir un vélo d’appartement

Un vélo d’appartement  convient à tous sans distinction d’âge, de poids, de taille, d’état physique, etc. On peut l’utiliser en fonction de l’objectif de son utilisateur.  Il est pratique pour l’échauffement et aide à atteindre une endurance optimale. Vous trouverez chez vous un peu de temps pour s’entraîner en moyenne 4 fois par semaine, à intervalle de 15 minutes.

Choisir un vélo d’appartement  est idéal pour se muscler. En effet, pédaler fait travailler les muscles des cuisses, des jambes et des mollets. Il contribue à la tonicité des muscles des bras et des avant-bras. Il aide également à renforcer ceux abdominaux et ceux fessiers.

Les bienfaits de cet appareil sur la santé sont remarquables :

  • Améliore le rythme cardiaque : pratiquer des activités physiques permet de travailler le cœur. Une bonne tonicité du muscle cardiaque améliore la circulation sanguine et réduit les risques d’accidents cardio-vasculaires
  • Favorise la respiration : des exercices d’inspiration et d’expiration permettent de réguler les échanges pulmonaires. Une bonne respiration est indispensable pour les activités physiques
  • Aide à perdre du poids : l’usage de ce dispositif implique des dépenses énergétiques et par conséquent l’élimination de la masse graisseuse
  • Favorise le bien-être : il permet de maintenir la forme, de garder un ventre plat et d’avoir une belle silhouette. Il garantit un meilleur résultat, sans oublier un régime alimentaire sain et équilibré
  • Contribue au rétablissement : il aide à se rétablir dans le cadre d’une rééducation, par exemple à la suite d’une blessure des jambes.

 

 


Comment jouer de la guitare classique ?

Vous souhaitez vivement vous initier à la guitare classique, alors que vous n’avez pas aucune
notion pour vous y mettre. Pas d’inquiétude ! Vous allez retrouver dans cet article quelques
conseils pratiques qui peuvent vous aider à maîtriser ce fameux instrument musical. Mais
avant de passer aux choses sérieuses, vous devez quand même connaître comment est
constitué votre guitare, quels sont les accessoires qui l’accompagnent ou encore comment
on peut procéder à son entretien ?

1- L’anatomie de la guitare

D’une manière générale, une guitare classique est un instrument de musique qui produit
leur propre son. Elle ne nécessite aucune utilisation d’un amplificateur ou autre appareil
pour en jouer. Les guitaristes débutants sont les plus attirés par ce type de guitare, qui est
constituée de cordes à nylon. Les parties de son corps sont constituées d’une caisse, d’un
manche, d’une touche, d’une tête, d’une rosace, d’un chevalet, des clefs, des frettes ainsi
que des chevilles. Tout ceci doit être présent pour qu’une guitare soit un instrument de
musique hors pair. Il est à noter que les cordes d’une guitare classique sont douces et sont
enfilées dans le chevalet, attachées par un nœud. Dans l’ensemble, une guitare doit
comprendre alors une tête où se trouvent ses mécaniques, un manche avec une touche en
bois très dur (ébène ou palissandre) et enfin, une caisse de résonnance. Maintenant que
vous savez ce qu’est une guitare classique, on va découvrir comment la tenir et la jouer.

2- La méthode pour bien tenir sa guitare

Il existe de nombreuses techniques pour tenir sa guitare : position classique, position
moderne ou encore position debout. Alors, si vous prenez des cours de guitare classique, il
est vivement recommandé de tenir votre guitare comme il se doit. Voici les astuces pour que
votre professeur soit fier de vous durant votre apprentissage.

a) Les points d’appui

Notez qu’il existe quatre points d’appui que vous devez appliquer lorsque vous avez
votre guitare en main. Premièrement, on pose la guitare sur la jambe gauche. Cette dernière
doit être surélevée par un repose-pied de guitare. Quant à la jambe droite, celle-ci doit
bloquer la guitare. Ensuite, vous posez votre bras droit sur la guitare tout en appuyant son
dos sur votre torse.

b) La position des mains à la guitare

Évidemment, vous aurez besoin de vos deux mains et vos doigts pour jouer de la
guitare. Voici comment vous allez les positionner durant votre apprentissage. Pour
commencer, vous devez noter que la position de la main gauche à la guitare
détermine votre manière de jouer. Ainsi, il est important de bien suivre cette astuce
afin de produire un son à la perfection.
Le pouce de la main gauche doit être appuyé derrière la manche de l’instrument. Le
pouce et les autres doigts forment comme une pince. Pour les doigts, ils doivent être
appuyés le plus près possible des sillets, sinon les notes ne sonneront pas comme il

faut. Les doigts de la main gauche sont numérotés comme ceci : 1 pour l’index, 2
pour le majeur, 3 pour l’annulaire, 4 pour l’auriculaire et T pour le pouce.
En ce qui concerne la position de la main droite à la guitare, les doigts sont nommés
tout simplement par leur initiale, c’est-à-dire « a » pour l’annulaire, « m » pour le
majeur, « i » pour l’index et « p » pour le pouce.

Apprendre les accords et les gammes

Bien jouer de la guitare c’est aussi apprendre à maîtriser où sont les notes sur le manche
t surtout de comprendre les accords et les gammes. Certes, la clé pour s’initier à la
guitare classique est de connaître son anatomie et la bonne position que doit adopter
votre corps. Mais cela demeure insuffisant si vous ne savez pas le fonctionnement des
accords et des gammes en guitare.

a) Les rôles de chaque corde

Les cordes utilisées dans une guitare classique sont souvent en nylon. Les cordes graves de
Mi, La et Ré sont en nylon avec filage rond en métal, tandis que les cordes aigües de Sol, Si
et Mi sont tout simplement en nylon. Ce dernier consiste à produire un son plus chaud et
rond par rapport aux autres types de guitares.

Grattez la corde de manière correcte

Afin de gratter correctement votre corde, vous devez respecter les conseils qui suivent. Pour
commencer, il faut toujours utiliser votre pouce pour jouer les cordes graves de Mi, La et Ré.
Il s’agit des cordes les plus épaisses qui se trouvent en haut de votre guitare.
L’index jouera la corde de Sol, le majeur sera sur la corde de Si et l’annulaire s’occupera bien
entendu de la corde de Mi. En fonction de ce qui est écrit sur la note de musique, vous allez
pincer les cordes avec votre pouce et vos autres doigts simultanément ou bien pincez
plusieurs cordes en même temps ou seulement deux cordes selon les indications.
Pour jouer un accord ouvert, vous pouvez gratter chaque corde l’une après l’autre avec la
même intensité, sans rester sur une corde en particulier.